Close

Quel vêtement de travail choisir lorsqu’on est Menuisier ?

Le métier exercé impose le respect de certaines exigences pour choisir les vêtements de travail. Dans le cadre de son activité, une analyse des risques du lieu de travail doit être faite. Le menuisier a besoin d’une tenue adéquate, assortie d’éléments nécessaires à sa tâche.

L’évaluation de l’environnement de travail

Le menuisier est un artisan du bois. Les matériaux utilisés dans son activité peuvent occasionner des accidents. Pour garantir sa sécurité, l’artisan doit déployer des mesures préventives après une identification des risques. Le lieu de travail d’un menuisier est généralement poussiéreux et bruyant. Il n’est pas agréable d’y respirer. L’état et l’irrégularité du sol peuvent causer des chutes. De ce fait, il est nécessaire de prendre des dispositions pour marcher en toute sécurité. Par ailleurs, la manipulation de ses outils de travail et le contact avec le bois peuvent entraîner des blessures ou coupures. Dans tous les cas, il est évident que le métier de menuisier nécessite un équipement approprié.

Équipements spécifiques

Le travail du bois demande de la dextérité, de la finesse dans la gestuelle. Pour réaliser son travail avec aisance, le professionnel du bois doit se vêtir de manière adaptée. Les vêtements de travail d’un menuisier doivent respecter les normes réglementaires, autant que les chaussures. La tenue de travail conseillée est près du corps et serrée. Ce type de vêtement diminue les risques d’attache et d’accrochage avec les matériaux. Pour garantir la sécurité et le confort, le textile doit être épais et d’une élasticité parfaite. Il est important que le vêtement de travail du menuisier l’accompagnent dans ses mouvements. Cela facilite sa flexibilité et sa légèreté. Ici, le textile approprié sera en fibres synthétiques artificielles ou issues d’un mélange, du genre coton- polyester. Les vêtements doivent être aérés et confortables. Seules les couleurs vives et fluorescentes sont recommandées. Au-delà des habits, les chaussures doivent être en accord avec l’environnement de travail : chaussures de sécurité ni trop étroites, ni mal ajustées. Elles doivent être à la bonne pointure, avec des semelles anti-dérapage et anti-perforation. Elles éliminent les risques d’écrasements et s’accordent aux imperfections du sol.

Les autres protections à prévoir

Pour assurer une sécurité complète et efficace, d’autres accessoires doivent être intégrés aux équipements de protection individuelle du menuisier. Un demi- masque ou cache-nez est indispensable pour résoudre les problèmes de poussière. Les gants de coupe renforcent la protection des mains, qui dénudées, sont exposées aux matières agressifs. En matière de gant, le menuisier bénéficie d’une gamme variée et adaptée, en fonction des tâches qu’il veut exécuter. Pour le bruit, un casque anti-bruit ou des bouchons d’oreilles seront appréciés. Les yeux requièrent des lunettes de sécurité anti- buée ou des lunettes de protection favorisant une bonne vue. Même si certains équipements semblent parfois encombrants, voire inutiles, ils sont quand même nécessaires. Quand surviennent les accidents et que le pire est évité grâce à la protection, cette dernière est appréciée à sa juste valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *